Réseau québécois de la télésanté

La téléréadaptation au Service d’aides techniques du Centre de réadaptation Lethbridge-Layton-Mackay

5 octobre 2021
Par Sébastien Thibeault, CIUSSS du Centre-Ouest-de-l'île-de-Montréal
professionnelles et usager lors d’une clinique d’évaluation virtuelle
Prise de mesures anthropométriques d’un usager à distance

Le service d’aides techniques (SAT) du CIUSSS Centre-Ouest-de-l’Île-de-Montréal a pour mandat d’évaluer les besoins et de procéder à l’octroi d’aides à la locomotion et à la posture. Il dessert une clientèle pédiatrique, adulte et gériatrique présentant des atteintes motrices d’origine musculo-squelettiques ou neurologiques limitant leurs déplacements. Les interventions du SAT sont habituellement réalisées au Centre de réadaptation Lethbridge-Layton-Mackay ou dans le cadre de cliniques ambulatoires effectuées auprès des usagers de plus d’une centaine d’installations partenaires du réseau de la santé : centres d’hébergement de soins de longue durée, résidences pour aînés, CLSC, ressources intermédiaires et centres hospitaliers. Cependant, suite aux mesures sanitaires mises en place dès l’éclosion de COVID-19 en mars 2020, il n’était plus possible pour les intervenants du SAT de se déplacer dans ces milieux. Par conséquent, les usagers n’avaient plus accès à ces services et ne pouvaient donc plus recevoir les aides techniques nécessaires à leurs déplacements ainsi qu’à leurs besoins de positionnement et confort.

Afin de pallier à cette situation, l’équipe du SAT, en partenariat avec la Direction de la santé numérique du CIUSSS du Centre-Ouest-de-l’Île-de-Montréal et la Fondation Habilitas (pour l’obtention d’équipement informatique et audio-visuel), a mis sur pied une procédure de téléréadaptation permettant la tenue de cliniques virtuelles d’évaluation. Les services ont donc pu reprendre dès la fin avril 2020, malgré les nombreux défis que représentait l’implantation de ce mode de fonctionnement. En effet, étant donné que les aides techniques octroyées au SAT sont fabriqués pour répondre aux mesures anthropométriques spécifiques de chaque usager, il fallait tout mettre en œuvre pour s’assurer que les prises de mesures soient aussi précises que lors des cliniques en présentiel.

Le SAT du CIUSSS Centre-Ouest-de-l’Île-de-Montréal a eu recours à la téléréadaptation au cours des trois vagues de la pandémie. Cette modalité continue aujourd’hui à être utilisée pour effectuer les cliniques médicales ainsi que pour desservir les clientèles éloignées Cris et Inuits du Nord du Québec. Jusqu’à présent, ce sont plus de 250 cliniques virtuelles d’évaluation qui ont été réalisées auprès d’une cinquantaine d’établissements et installations partenaires du réseau de la santé, pour le bénéfice de plus de 900 usagers.

« Cette crise sanitaire sans précédent nous a obligé à revoir nos façons de faire, à innover et à faire preuve de créativité. » explique Sébastien Thibeault, coordonnateur clinique au service d’aides techniques, chargé de la mise en place de ce projet. « Le recours à la télésanté a permis de prévenir les bris de services et d’octroyer aux usagers les aides techniques nécessaires à l’accomplissement de leurs déplacements et activités quotidiennes. »

La téléréadaptation et les technologies de l’information font maintenant partie intégrante des outils utilisés par le SAT pour la réalisation de ses activités cliniques. Leur utilisation se poursuivra au-delà de la pandémie afin d’assurer une organisation et une accessibilité optimale de ses services.

Le SAT du Centre de réadaptation Lethbridge-Layton-Mackay 

Une vaste gamme de services à la population : 

  • Évaluation personnalisée des besoins de fauteuils roulants manuels, de bases roulantes de positionnement et de fauteuils roulants motorisés faits sur mesure ; 
  • Évaluation, conception et fabrication de positionnements simples et complexes (coussins de siège, dossiers sur mesure, appui-têtes, tables de positionnement, etc.) ; 
  • Évaluation d’aides à la marche (cannes, marchettes, béquilles, etc.) ; 
  • Évaluation, conception et fabrication d’orthèses et de prothèses ; 
  • Service d’entretien et de réparations des aides octroyées. 

Une équipe de plus de 80 employés:

Ergothérapeutes, technologues professionnels, médecins, physiothérapeutes, mécaniciens en positionnement, mécaniciens, éducatrices spécialisées et agents administratifs.