Réseau québécois de la télésanté

Santé numérique au Québec : Une voix forte pour les patients

17 novembre 2021
Par Mélanie Caron, MSSS
Médecin et patiente en discussion dans une salle d’examen
Le patient est un partenaire central de l’équipe de soins

L’équipe du Réseau québécois de la télésanté (RQT) est fière de souligner la mise en place d’un nouveau partenariat avec le Centre d’excellence sur le partenariat avec les patients et le public (CEPPP). Avec l’appui de la Fédération des médecins spécialistes du Québec (FMSQ) et de l’Institut de la pertinence des actes médicaux (IPAM), le CEPPP recevra un financement lui permettant de déployer des ressources pour les deux prochaines années pour contribuer à l’élaboration d’outils et de nouveaux services virtuels pour les patients du Québec. La pandémie a donné lieu à une augmentation importante des activités virtuelles de santé de même qu’au recours aux outils numériques pour l’accès aux services. Le ministère de la Santé et des Services sociaux (MSSS) voit maintenant au-delà de la pandémie en portant sa vision vers la poursuite à long terme de ses grands projets nationaux en santé numérique. Il apparait aujourd’hui essentiel de tenir compte de la perspective et du savoir des patients et du public dans le but de mieux les outiller face aux défis que posent ces nouvelles façons d’offrir et de recevoir des services de santé.

Dans le contexte où le réseau de la santé fait face à des défis de nature économique, sociale, démographique et épidémiologique, la santé numérique et le partenariat patient deviennent deux leviers importants pour la performance et la viabilité des services. Bien que la santé numérique soit une pratique de plus en plus répandue au Québec, l’approche est encore relativement peu courante ce qui en limite les bénéfices potentiels. 

La collaboration du CEPPP, de la FMSQ et du MSSS permet d’allier concrètement la santé numérique et le partenariat avec le patient et le public. Il s’agit d’un nouveau pas s’inscrivant dans une plus vaste stratégie de partenariat citoyen en santé. Ce partenariat permettra de faciliter la relation thérapeutique entre le patient et ses professionnels de santé tout en s’assurant que les outils numériques modernes soient intégrés de manière efficiente et sécuritaire. La mise en place de l’approche du partenariat patient permettra également une meilleure préparation des patients et aura un impact sur la qualité et l’efficacité des interventions. De plus, cette évolution des façons de faire laisse entrevoir des gains significatifs en matière d’accès aux services de médecine spécialisée pour les citoyens. Enfin, le partenariat vise également à mieux répondre aux besoins plus spécifiques des usagers en situation de vulnérabilité, vivant avec de handicaps ou issus des Premières Nations et des communautés culturelles.

Alors que les professionnels de la santé sont les experts de la maladie, les patients eux sont des experts de la vie avec la maladie. L’importance des savoirs expérientiels du patient et de ses proches n’est donc plus à prouver. Cette expertise intervient donc de façon complémentaire avec celles des autres acteurs en santé et services sociaux permettant à toutes ces parties de former une équipe à part entière. À cet égard, il est à noter que l’Institut d’excellence en santé et services sociaux (INESSS) sera aussi mis à contribution en soutien à la démarche.

Le MSSS et l’ensemble des acteurs impliqués dans les différents chantiers en télésanté sont fiers de pouvoir donner cette place légitime à la voix des patients et du public. Nul doute que les soins et services de santé virtuels actuels et futurs bénéficieront largement de cet apport, tant sur le plan de l’accès que sur celui de la qualité des services de santé numérique aux citoyens.

Si vous désirez en connaître davantage sur l’approche et les pôles d’action du partenariat avec le patient et le public, consultez le site web du CEPPP.