Réseau québécois de la télésanté

La télésanté au cœur de la transformation des services en santé mentale

12 janvier 2023
Par Steve Castonguay, MSSS
Dame utilisant sa tablette électronique à la maison.
Les personnes utilisatrices du service sont invitées à remplir des questionnaires en ligne pour informer leur intervenant de leur santé mentale.

Le Programme québécois pour les troubles mentaux (PQPTM) se veut une transformation des services en santé mentale selon le modèle de soins par étapes et s’adresse aux personnes présentant des symptômes des troubles mentaux les plus fréquents. Il a pour but de favoriser l’accès au bon service, au bon moment et par les intervenants détenant la bonne expertise. Afin de mieux orienter les personnes vers les traitements les plus efficients, PQPTM émet des recommandations provenant de comités d’experts et basées sur les meilleures preuves scientifiques disponibles, ce qui constitue le premier des trois piliers du programme. Un autre pilier du PQPTM concerne la formation et le soutien clinique offerts aux intervenants en santé mentale pour favoriser la diversité des traitements recommandés à chacune des étapes du programme.

La mesure clinique en continu est l’élément qui complète les principes fondamentaux du PQPTM. Cette approche s’appuie sur la passation de questionnaires validés scientifiquement, remplis par les personnes utilisatrices du service et permettant aux intervenants de déterminer si les traitements en cours sont bénéfiques. Ceci favorise des ajustements plus rapides lorsque nécessaire. À titre comparatif, c’est un peu comme en santé physique lorsqu’un médecin mesure la pression artérielle d’une personne à chaque rendez-vous pour vérifier si une prescription d’antihypertenseur s’avère efficace.

Le PQPTM est une adaptation du programme Improving Access to Psychological Therapies (IAPT), dont l’expérience des 14 dernières années en Angleterre démontre qu’il faut favoriser les solutions en télésanté pour effectuer la mesure clinique en continu afin d’offrir la possibilité à la personne utilisatrice de services de remplir les questionnaires électroniquement. Cela a pour avantages d’éviter les retranscriptions, de faciliter l’analyse des données par les intervenants et de maximiser le temps clinique offert directement à la personne.

Une première expérience fructueuse en Outaouais

Pour atteindre cet objectif, le PQPTM bénéficie de la Plateforme de soins virtuels (PSV), un outil technologique développé pour le compte du ministère de la Santé et des Services sociaux. Il s’agit d’une plateforme Web conviviale et simple d’utilisation mise à l’essai dans les services sociaux généraux des CLSC de la région d’Outaouais au cours de l’été et de l’automne 2022. Les résultats encourageants permettent maintenant d’étendre progressivement le déploiement des questionnaires d’appréciation du PQPTM sur la PSV dans l’ensemble des établissements de la province à compter de janvier 2023.

Une professionnelle en santé mentale du CISSS de l’Outaouais témoigne de cette expérience :

Depuis l’arrivée de la Plateforme de soins virtuels, nous avons la possibilité d’inscrire une personne et d’envoyer une invitation par courriel afin qu’elle puisse remplir ses questionnaires en ligne. Lorsque l’usager soumet son questionnaire, je reçois un avis par courriel et je peux aller voir les résultats. Moi qui ai généralement des craintes par rapport à l’informatique, l’utilisation de la PSV se passe bien et a grandement facilité l’utilisation des questionnaires du PQPTM.

Christiane Millette

Travailleuse sociale

Une autre intervenante de l’Outaouais constate quant à elle des avantages pour les personnes utilisatrices de ce service :

Avoir la possibilité de remplir les questionnaires chez soi, au moment où la personne se sent le mieux, lui permet de prendre le temps pour réfléchir à l’évolution de ses symptômes, par exemple en distinguant ses symptômes dépressifs des symptômes anxieux. De plus, pouvoir bénéficier d’un outil standardisé et objectif pour suivre sa condition fait partie des bons commentaires que je reçois.

Lorraine Denis

Travailleuse sociale

Un déploiement par étapes

Présentement, le PQPTM utilise une fonctionnalité de la PSV permettant à la personne de remplir des questionnaires chez elle avant ses rendez-vous avec l’intervenant. À terme, la plateforme permettra aussi des soins virtuels en temps réel, un portail « patient » ainsi que des outils de gestion de la trajectoire d’une personne à travers les étapes de soins du PQPTM. D’autres spécialités médicales viendront s’ajouter à la santé mentale pour parfaire l’offre de soins virtuels à l’échelle du Québec. Rappelons que la télédermatologie est le tout premier service provincial ayant amorcé son déploiement dans la PSV depuis le printemps 2022.

Les intervenants en santé mentale concernés par ce service pourront consulter la page « Soins virtuels en santé mentale » bientôt disponible dans le Portail du Réseau québécois de la télésanté (telesantequebec.ca) pour plus d’informations. Des communications sont prévues pour les gestionnaires cliniques des équipes cliniques concernées. Les professionnels seront donc avisés en temps opportun lorsque le cette modalité leur sera disponible. Des formations sont également prévues afin de bien s’approprier la PSV et ses fonctionnalités.

Pour en savoir plus sur le Programme québécois pour les troubles mentaux (PQPTM), consultez la page suivante sur le site gouvernemental Québec.ca : Soins et services par étapes en santé mentale : des autosoins à la psychothérapie.